Des acteurs engagés - Page 3

  • Merci à Paul BOULINIER, second président de l’APF


    C’est avec une immense tristesse et beaucoup d’émotion que l’Association des Paralysés de France (APF) a appris la disparition de Paul Boulinier, président de l’association de 1979 à 2000.

    Paul Boulinier est décédé ce mercredi 6 mai à l’âge de 89 ans. L’APF pense tout particulièrement à sa famille - ses trois enfants et petits-enfants - et tient à leur adresser ses sincères condoléances.

    L’APF a perdu ce jour le second président de son histoire, un militant fervent et engagé, une figure charismatique qui a dédié une grande partie de sa vie à la défense des droits des personnes en situation de handicap et de leur famille, à l’APF et à ses acteurs.

    Paul Boulinier a été fait Commandeur dans l’Ordre national du Mérite.

    Sa philosophie de vie : « Tout faire au maximum comme les valides, quel que soit l’âge : c’est la meilleure façon de ne pas être oublié. »

     

  • Retrouvez le dossier de candidature aux élections CAPFD et le Courant Citoyen n°30

    Vous souhaitez vous engager pour l'APF ?

    Téléchargez le formulaire pour être candidat aux élections du Conseil APF de Département de Loire-Atlantique, cliquez ici !

    Et retrouvez le dernier Courant citoyen, ci-dessous, pour avoir plus d'informations. Cliquez sur les images pour agrandir.
    2015 0417 CC n°30.jpg2015 0417 CC n°302.jpg

  • Merci Georges !

    Georges Mahé (2) photo.jpg

    La Délégation APF en Loire-atlantique s'associe à la tristesse de l'épouse de Georges Mahé et sa famille. En effet notre ami Georges est décédé ce dimanche.
    Il était un fidèle adhérent de l'APF et surtout un homme engagé, notamment sur notre Groupe Relais APF de la région de Blain.
    Homme de grand cœur, épris de justice, toujours prêt à rendre service, Georges fut non seulement un ami mais un dynamiseur entraînant nombre de nos adhérents sur les routes de la défense des plus démunis. Que de combats menés ensemble pour une pleine citoyenneté des personnes en situation de handicap.
    Que d'aventures sur la région de Blain...
    MERCI Georges


    Toute la Délégation

    PS: ses obsèques auront lieu en l'église de Blain ce jeudi 9 avril à 14h30

  • Menaces sur l'accès aux droits des personnes handicapées : l'APF lance la campagne "Touche pas à ma MDPH !"

    MDPH, pétitionAu moment des élections départementales et alors que le Sénat étudie actuellement le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement, l’APF tient à alerter sur les menaces qui pèsent, encore une fois, sur les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). En effet, ces dernières sont menacées dans ce projet de loi mais également localement du fait des pratiques de certains Conseils départementaux (ex Conseils généraux).

    Ces guichets uniques d’accès aux droits, grande avancée de la loi handicap de 2005, sont en danger : ils pourraient être remplacés par des dispositifs de plus en plus intégrés aux Conseils départementaux avec le risque de désavantages certains pour les personnes en situation de handicap et leur famille. Alors que de nombreuses personnes expriment déjà leurs difficultés pour accéder à leurs droits, cette remise en cause des MDPH va accroître ces complications !

    Pour lire la suite sur Réflexe Handicap, cliquez ici.

  • Mobilisons-nous lors de la Manifestation Ni Pauvre Ni Soumis - la Fraternité en actes - demain, à Nantes !

    Affiche NPNS 2015 - 19 mars 2015.jpg
    Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

    Alors que le mouvement Ni Pauvre Ni Soumis fête son 7ème anniversaire, il est fondamental que nos revendications d’un accès à l’emploi pour tous et d’un revenu d’existence pour ceux qui ne peuvent plus ou pas travailler du fait de leur handicap ou de la maladie soient prises en compte dans les politiques publiques.

    Le mouvement Ni Pauvre Ni Soumis va agir fortement le jeudi 19 mars 2015 et lance un appel à venir le rejoindre à toutes les personnes concernées ou non, à tous les citoyens, à toutes les associations, à tous ceux qui souhaitent défendre les droits humains et une société solidaire. 

    JEUDI 19 MARS 2015
    Rassemblement NPNS de 16h30 à 18h30
    Place Royale, à Nantes

    « Les INEGALITES ne connaissent pas la crise
    mais la FRATERNITE peut exister en actes »

  • Manifestation Ni Pauvre Ni Soumis - la Fraternité en actes - 19 mars 2015, à Nantes

    Affiche NPNS 2015 - 19 mars 2015-2 (2).jpg
    Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

    Alors que le mouvement Ni Pauvre Ni Soumis fête son 7ème anniversaire, il est fondamental que nos revendications d’un accès à l’emploi pour tous et d’un revenu d’existence pour ceux qui ne peuvent plus ou pas travailler du fait de leur handicap ou de la maladie soient prises en compte dans les politiques publiques.

    Le mouvement Ni Pauvre Ni Soumis va agir fortement le jeudi 19 mars 2015 et lance un appel à venir le rejoindre à toutes les personnes concernées ou non, à tous les citoyens, à toutes les associations, à tous ceux qui souhaitent défendre les droits humains et une société solidaire. 

    JEUDI 19 MARS 2015
    Rassemblement NPNS de 16h30 à 18h30
    Place Royale, à Nantes

    « Les INEGALITES ne connaissent pas la crise
    mais la FRATERNITE peut exister en actes »

     

  • Semaines d'Education contre les Discriminations : retour sur l'intervention de l'APF en Loire-Atlantique

    La soirée "Handicap, Liberté, Egalité, Fraternité. Loi Handicap du 11 Février 2005, où en est-on ?" a eu lieu le 4 mars, à l'Espace Cosmopolis, à Nantes. L'occasion de faire le bilan de la Loi Handicap avec les interventions de Jean-Pierre Blain, Représentant adjoint de la Délégation APF en Loire-Atlantique, Christine Brandelet, Conseillère Départementale et Anthony Penaud, adhérent à la Délégation.

    Cette soirée a permis de faire le point sur les différents items de la loi 2005 : scolarité, emploi, accessibilité, transports, ressources, compensation, accès aux droits et MDPH.

    De nombreuses personnes étaient présentes, avec des échanges riches et ponctués de nombreuses questions. 

    On retiendra que le sujet a particulièrement suscité l'intérêt des jeunes et surtout que l'esprit de la Loi Handicap du 11 février 2005 doit continuer à vivre.

    image-3 (2).jpg