En direct du Conseil APF de département - Page 4

  • L'amendement JP : l'AAH pour 20 ans

    jean pierre.JPGReçu à Paris  à l'Assemblée Nationale à Paris accompagné de la conseillère technique de l'APF sur l'emploi et les ressources, nous avons été audtionnés avec plusieurs associations concernant les minima sociaux. 

    Pour la première fois, sur ces questions primordiales liées à la lutte contre la précarité nous avons été écoutés en tant que personne concernées. Chacun notre tour, nous avons exposé les difficultés des personnes allocataires des minima sociaux et surtout ceux touchant l'Allocation Adulte Handicapé qui se trouvent  aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, et pour la plupart pour toute leur vie.

    Je lui ai pour ma part, expliqué la difficulté de vivre ou plutôt de survivre avec des minima sociaux pour les personnes reconnues inaptes au travail du fait de leur handicap.


    Dans un premier temps, je lui ai demandé et expliqué s'il accepterait qu'on puisse demander quel sont les revenus de sa femme avant de le payer et je n'ai malheureusement pas eu de réponse ( en effet vous savez que l' AAH dépend des ressources du foyer). Je lui ai également expliqué la peur et l'angoisse des personnes en situation de handicap notamment avec un handicap physique de naissance avéré, nous savons très bien que cela n'ira pas en s'améliorant dans le futur! 

    Ce qui nous amène alors à nous poser la question suivante : pourquoi demande t-on à ces personnes de se justifier tous les 2 à 5 ans sur l'attribution de l'allocation adulte handicapé?

    Aujourd'hui grâce au travail de l'APF et notamment de Véronique Bustreel, Conseillère Nationale à l'Association des Paralysés de France, au nouveau décret passé au journal officiel à ce jour qui stipule que le renouvellement de l'Allocation Adulte Handicapé ( pour un taux d'incapacité d'au moins 80%) passe à 20 ans. Ce que mes collégues de l'APF dénomme " l'amendement JP".

    Je voudrai pour terminer remercier tous nos conseillers techniques APF pour tout le travail qu'ils fournissent dans l'ombre car c'est grâce à eux aussi que les choses avancent.dans tout les domaines: l’accessibilité, l'emploi, les revenus, la compensation, la santé.

    Jean Pierre Chambon
    Conseiller APF de département

  • Billet d'humeur de Christine Brandelet

    2417771819.jpgLa  société inclusive encore à construire!

    Notre association milite pour une société inclusive où chacun a  toute sa place avec ses différences. Elle se bat contre les  obstacles et discriminations de tout ordre.

    Ainsi le débat de notre dernière AG 44  "risquer l’impossible pour vivre comme tout le monde, avec tout le monde…" a réuni des représentants de diverses associations autour des questions de respect des libertés et droits fondamentaux.

    Comment alors ne pas s’indigner quand on voit l’énorme réaction de rejet à l’annonce de l’arrivée de 70 migrants à Saint Brévin, ville de 13500  habitants : manifestation, pétitions et déchainement haineux sur internet.

    Ça me rappelle un vieux et triste souvenir.

    J’avais 13 ans. Ce dimanche-là, mes parents avaient invité une collègue de papa avec son mari algérien et leur bébé. Une belle journée !

    Mais le lendemain, notre garage était couvert de goudron et de menaces : OAS (Organisation de l'Armée Secrète). Je n’ai pas bien compris mais je me souviens encore de la peur et de notre stupeur devant tant de haine.

    C’est bien loin. Malheureusement, on retrouve encore maintenant ces réactions de rejet, de peur et de haine devant ce qu’on ne connait pas, qu’on ne comprend pas.

    Heureusement, à St Brévin d’autres habitants se sont mobilisés contre ces réactions comme nous restons mobilisés pour la société inclusive

    Christine Brandelet, Conseillère APF de Département

     

  • Billet d'humeur de Damien Ribeyrol - The last Race, un super spectacle participatif!

    Photo Damien RIBEYROL.pngDimanche 1 juillet, Damien et Pierre de la Délégation APF de Loire-Atlantique ont participé au spectacle  « The Last Race » organisé par la compagnie « les Goulus ».

    C’est un spectacle participatif, présenté  dans le cadre  du festival « Les Italiennes de Clisson ».

    Le but de cette pièce est de faire une course délirante avec des engins tous plus ou moins loufoques en compagnie des comédiens valides et en situation de handicap.

    Les comédiens valides de la compagnie « les Goulus »  avaient des engins qu’ils avaient récupérés et customisés afin de les rendre plus attirants. Les comédiens en situation de handicap avaient décoré leur fauteuil ou leur vélo pour les rendre plus beaux.

    Pendant la course, les coureurs pouvaient se taquiner afin de s' attirer les faveurs du public et de leurs égéries choisies parmi les spectateurs et surtout de gagner cette incroyable course.

    Finalement, c’est Christian qui a remporté la course. Nous avons tous passé un bon moment et nous nous sommes surtout bien amusés.

    Merci à la compagnie de nous avoir fait participer à ce moment drôle et festif.

    Si la compagnie repasse dans la région n’hésitez pas à participer c’est que du bonheur.

    Damien Ribeyrol, Conseiller APF de Département

  • Billet d'humeur de Yoann Durand

    A l'attaque !

    Enfin, façon de parler... Allez, pour aller vite, l'APF, c'est un nom que je connais bien. Maladie particulière donc chemin particulier, comme chacun finalement, mais avec des possibilités qui m'ont permis de suivre un "parcours de valide" avec tout ce que ça engendre dans le doux comme dans la plaie, mais sans avoir à passer par des structures médico-sociales, et/ou éducatives... Et pourtant je n'ai cessé de croiser mon chemin avec cette association. Sollicitée à Montpellier, elle m'a permis de trouver un logement le temps d'un apprentissage métier, puis à Grenoble des renseignements..., puis des échanges/conférences sur l'estime de soi. Et pour finir plus récemment pour différentes implications bénévoles à la délégation 44.

    Je suis quand même profondément touché de me retrouver depuis juin, à siéger au sein du conseil de département APF de LA... Mon relatif parcours de "militant" ne m'a pas fait côtoyer plus d'associations que ça, je l'ai plutôt vécu dans mon réseau et dans le local... Mais pour moi l'APF depuis toujours, c'est un peu le seul contrepoids qui nous pousse à croire que c'est possible. C'est en plus une association qui est solidaire du combat de toutes les autres formes de discrimination. C'est un combat parmi tant d'autres, mais il ne faut pas s'en tromper, nous sommes dans le pays des droits de l'homme et chaque être humain a le devoir de revendiquer ses droits légitimes quels qu'ils soient. C'est tous ensemble que nous gagnerons. C'est le chemin vers l'inclusion...

    J'intègre ce conseil en faisant un grand clin d'œil à Emmanuelle Bety que je remplace. Je ne passerai probablement pas suffisamment de temps au conseil afin d'être à la hauteur de ses engagements et de son travail effectué, mais je vais m'y coller. Avec ma volonté et mon envie, avec ma tête de lard, avec la sagesse et l'enseignement des membres du conseil ;-) , je pars à l'attaque des missions que je vais devoir traiter. Avec humilité aussi... Je vais faire de mon mieux quoi ! ...

    Allez, courage à vous tous et à très bientôt, dans le fil du combat que nous menons ;-)

    Yoann Durand, Conseiller APF de Département

     

  • Bienvenue à Yoann Durand au CAPFD 44

    Photo Yoann DURAND.png

    Yoann Durand arrive au Conseil APF de Département 44, il remplace Emmanuelle Bety, que nous remercions pour son engagement en tant qu'élu. Comptant sur toi Yoann pour faire bouger les lignes!

     

  • Billet d'humeur de Christine Brandelet

    3536825887.jpgFauteuils à la jaille !

    Mines, séismes, maladies... Dans de nombreuses régions du monde, c’est avec peu de moyens mais de la débrouille, de la récup et du bricolage qu’on tente de rendre de l’autonomie aux victimes.

    Chez nous, les fauteuils roulants sont de plus en plus perfectionnés, mais ces avancées coûtent cher. Bien des personnes ne peuvent bénéficier du fauteuil le plus adapté à leur handicap et à leur environnement pour des raisons financières. 

     Quand on pense à tout ça, n’est-ce pas extrêmement choquant de voir les fauteuils en panne ou usagés partir à la décharge. C’est ce que nous proposent les fournisseurs. Il y aurait pourtant des pièces à récupérer sur la plupart de ces fauteuils qui pourraient en dépanner d’autres.

     Dans le secteur automobile, un texte prévoit l’obligation pour les garagistes de proposer des pièces d’occasion. Sans aller jusque-là, ne serait-il pas normal que la filière ‘fauteuil-appareillage’ s’implique dans le recyclage de ses produits?

    Christine Brandelet, Conseillère APF de Département

  • Billet d'humeur de Karl Wisniewski

    2015 0417 Karl.JPGPour la Fête du Sourire, avec le Groupe Jeunes, nous organisons une grande chasse au trésor.

    Elle aura lieu le samedi 28 mai de 10h à 11h30, Parc du Croissant à Nantes.

    La chasse au trésor sera animée par le Groupe Jeunes et l’École Supérieur du Bois. Elle est à destination des enfants de 6 à 12 ans du quartier.

    Au programme: énigmes, défis,casse-tête...

    Pour résoudre la première énigme vous devez vous rendre sur le stand APF au vide grenier des "Semeurs de Convivialité" (Parc du Croissant)

    Les enfants, nous vous attendons nombreux !!!

    Karl Wisniewski, Conseiller APF de Département

  • billet d'humeur d'Emmanuelle Bety

    IMG_88822.jpgJe souhaite vous parler d'un film très touchant qui s'appelle You're not you.
     
    L'histoire d'une jeune femme qui est atteinte d'une maladie rare dont la fin  inéluctable: Elle se retrouve complètement dépendante et a besoin d'une auxiliaire de vie. Sa maladie atteint ses membres, sa respiration et son élocution.
     
    Toute sa vie est bouleversée tant au niveau de sa vie personnelle, intime,amicale que familial.
    Sa dépendance est très difficile à accepter mais son goût de vivre reste intacte. Nous la voyons évoluer dans sa recherche d'auxiliaire de vie, de trouver une personne avec qui la relation sera de confiance, qui lui permettra de vivre sa vie comme elle l'entend sans la juger ou du moins  essayant de comprendre ses choix. 
    De nombreux thèmes sont abordés lorsque l'on doit faire face à la maladie,le rapport aux autres, le rapport à soi-même, la liberté, l'infantilisation,la dépendance, le bouleversement dans une vie de couple, le choix de sa propre vie, le FAIRE comprendre aux autres que l'on est maître de son destin malgré la maladie, la dignité et surtout être libre de ses choix, être le capitaine de son  navire envers et contre tous.
     
    Une question éthique se pose également :
    Lorsque l'on s'occupe de quelqu'un, doit-on accepter son choix de le laisser décider de sa fin de vie malgré l'avis de la famille et de l'accompagner jusqu'au bout quand ce dernier vous demande de ne rien faire lorsque le moment arrivera, pas de traitement ni quoi que ce soit?
     
    Je vous conseille vraiment  de découvrir ce film émouvant et drôle à la fois et  que même dans la maladie il y a aussi des moments de joie, de belles rencontres. La chance  d'être entouré(s) et écouté(s).
     
    Un petit air d'"Intouchables" version féminine avec des thèmes différents.
     
    Emmanuelle Bety, Conseillère APF de Département