Billets d'Humeur

  • Billets d'humeur Isabelle Hallet

    Reprise des Billets d'humeur des membres du conseil d'APF France handicap Loire-Atlantique. Une exercice d'écriture libre que vous aurez l'occasion de lire chaque semaine. 

    Cette semaine, c'est Isabelle qui prend la parole. 

  • Billet d'humeur de Yoann Durand

    2257976817.3.pngSalut à tous,

    C'est avec grand plaisir aujourd'hui, alors je commence à me remettre de toutes mes émotions, alors que je commence à être reposé de ces mois de préparation et de ces 3 semaines d'actions intensives que je me tourne vers vous pour vous parler un peu, une dernière fois de cette marche citoyenne des oubliés.

    Je me rends compte aujourd'hui, malgré le fait qu'avec Philippe Raimbault et Jean-Pierre Chambon nous avions essayé de penser à tout dans la création de ce projet, à quel point l'aide de Grégoire, l'aide des salariés de la délégation 44, de toutes les délégations traversées et du national, l'aide des bénévoles, l'aide des groupes relais, l'aide des structures qui nous ont reçu et toutes les autres formes d'aides, nous ont été précieuses et nécessaires à l'aboutissement de ce projet. Un grand respect également pour Nicolas Bouchet et pour Michel Mounic qui ont accepté de nous suivre dans cette aventure humaine et militante...

    Je me rends compte aujourd'hui, alors que je me sentais simple messager de la stratégie APF nationale et plus largement des droits de l'homme, à quel point ces valeurs portées sont d'une richesse, d'une conviction commune et partagée largement et d'une importance capitale pour toutes les personnes qui nous ont suivis et qui se sentent concernées.

    J'ai appris beaucoup durant tout ce voyage et j'en sors grandi.

    Les impacts ont été forts côté communication même si j'aurais aimé davantage et réussir à poser aux journaux télévisés un rendez-vous annuel d'information porté sur le handicap et sur toutes les autres formes d'exclusion. Tant pis, ce n'est déjà pas si mal et le combat continue.

    L'arrivée au parvis des droits de l'homme a été quelque chose de merveilleux et je n'oublierai jamais le moment où nous avons vu à la fois toutes les personnes de Nantes arrivées ici mais aussi toutes les personnes qui nous aidé à avancer sur le chemin durant cette marche de toutes les manières possible pour arriver à l'aboutissement de ce grand rassemblement des droits de l'homme.

    J'espère que ce projet porté au départ par Philippe sera l'exemple pour tous et notamment pour les jeunes que tout est possible et que tout est faisable. Nous avons besoin de sang neuf, peu importe l'âge, pour militer. Nous avons besoin d'avancer dans l'inclusion, dans le vivre ensemble...

    N'oubliez pas de voter en conscience pour ce dernier tour des élections.

    Merci encore à vous tous, sincèrement, et à bientôt pour partager de nouvelles aventures... Législatives 2017 ?

    Bises.

    Yoann Durand Conseiller APF de département

  • Billet d'humeur de Jean-Pierre Blain

    Une politique départementale ambitieuse ?

    3989148797.pngNous allons être invités le 20 mars prochain auprès des élus départementaux pour prendre connaissance de leurs ambitions pour ce nouveau mandat.

    Les associations de représentations des personnes handicapées ont été conviées et ont participées à de nombreuses réunions d’écoutes des besoins et nous venons de découvrir en avant première l’ensemble des propositions à venir.

    La mesure phare et elle me semble unique, est de construire, avec les autres institutions départementales et nationales, cette société inclusive que nous réclamons depuis de nombreuses années. Nous devrions en être satisfaits !

    Mais déjà il y a un « HIC »

    En effet, avant de démarrer quoique ce soit, on pressent bien

    que dans la présentation du schéma, la coordination des acteurs ne sera pas au rendez vous,

    que le dynamisme démographique de notre département (une ville supplémentaire chaque année : environ 15000 habitants) n’est pas pris en compte,

    que l’accès aux droits et à la compensation ne seront pas complets,

    que la qualité d’accueil à l’école pour bien apprendre ne sera encore pas mesurée,

    que l’accès au travail pour tout ceux qui le peuvent ne fait l’objet que de traitement médiatique plutôt qu’efficace,

    que l’accès aux soins dépendra de la bonne (ou de la mauvaise) volonté des acteurs concernés…

    j’arrête là la liste longue comme une autoroute sans fin ! Et je n’ai pas parlé des transports !

    Vous l’avez compris, nous avons encore à nous retrousser les manches pour faire avancer concrètement vos quotidiennes conditions de vie. Nous avons décider de le faire ensemble avec les autres associations du champ du handicap et de la maladie.

    il ne suffit pas d’une communication, certes agréable à l’oreille, ni des cosmétiques mesurettes.

    La « MARCHE DES OUBLIES » s’adresse en priorité aux candidats présidentiels, mais juste après aux candidats députés et rappelle d’une manière générale à nos responsables élus que nous nous mobilisons à chaque fois, aussi bien en manifestations collective qu’aux urnes.

    Soyons donc encore plus nombreux, ensemble et à  bientôt

    Jean-Pierre Blain,Conseiller APF de département