Billets d'Humeur

  • Billet d'humeur d'Aurélie Bonifay

    Bonjour à tous et à toutes !

    J’espère que vous allez bien en cette période.

    Je voulais vous parler pour de la reprise de l'entreprise adaptée EARTA par APF France handicap.

    En effet, cette entreprise implantée en Loire-Atlantique et dans la Sarthe, de 235 salariés dont 210 salariés en situation de handicap avaient été placés en redressement judiciaire en octobre 2020 suite à la perte de son activité principale de gestion des invendus de la presse pour la SAD, Presstalis (dépôt de bilan en avril 2020).

    Le 3 février 2020, le tribunal de commerce de Nantes a validé l’offre de reprise d’APF France handicap, qui conserve 210 emplois sur les 235. Grâce à Farid MAROUANI, directeur des opérations d’APF Entreprises, le réseau d'entreprise adaptées et d'ESAT d'APF France handicap, et toutes les forces vives de notre association, 8 millions vont être investis, dans la reprise de la société.

    Grâce à eux, 210 salariés pourront conserver leurs emplois et mieux encore, ils vont se former dans de nouveaux domaines tels que la fabrication de masques ou la production en tôlerie fine destinée aux Chantiers de l'Atlantique etc…

    La classe politique, le syndicat CGT et l’ancien gérant de la société se disent « satisfaits » de la reprise de l’entreprise par notre association.

    Didier RIO, ancien dirigeant de la société se dit « très satisfait qu’il n’y ait pas de casse sociale et que les salariés ne paient pas les pots cassés » partage sa fierté : « Je suis fier des salariés et de la stratégie industrielle menée ». Christelle MORANCAIS, Présidence de la Région des Pays de La Loire et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat, chargée des personnes en situation de Handicap, se réjouissent de la reprise de l’entreprise adaptée EARTA par APF France handicap. 

    Merci à APF France handicap d’avoir permet de sauver des emplois, et d’avoir inclus ses salariés. Inclusion et emploi sont des valeurs qui fonctionnent ensemble (c’est prouvé !).

    Bienvenus aux salariés de la société.

     

    Aurélie Bonifay, conseillère APF de département

  • FOUTAGE DE GUEULE

    C'est l'histoire d'un mec, un peu sourd, qui a la soixantaine et, qui a besoin d'appareils auditifs...

    Pour mieux entendre, il se rend chez le marchand, qui lui propose, bien entendu, toute la gamme dont il dispose., Enfin pas exactement...

    Après étude de son audiogramme, il découvre que seuls les appareils haut de gamme vont correspondre à son besoin et compenser efficacement ses difficultés. SAUF QUE (vous le devinez), ces appareils ne font pas partie des matériels vantés remboursés à 100% par la Sécurité Sociale.

    Sa surdité, elle date un peu, puisque lorsqu'on l'a soigné jeune de sa polio. On a (un peu, beaucoup même !) mal maîtrisé le dosage des antibios de l'époque et cela a laissé des séquelles irréversibles.

    La demande de prestation de compensation (PCH) est faite, l'affaire suit son cours [(PCH, Fond de compensation (FDC)]).

    La réponse tombe. Elle est inique, certainement honteuse même s'il se trouve un règlement pour la justifier :

    « Après étude approfondie de votre dossier.... nous décidons...
    PCH 343€ et des brouettes + 200€ de FDC et c'est là que le basbât blesse,  car la facture des deux appareils est de 2980€ initialement et les remboursements de la Sécu 420€, de la mutuelle 480€, de la PCH 343,48€ et enfin du FDC 200€, ce qui laisse un reste à charge égal à 62% du prix d'achat (1536,52€).
    Il y a 8 ans, lors du précédent renouvellement sur 2780€, le reste à charge était déjà de 20% (560€)

    Il faut être riche pour entendre convenablement!!! Coluche le disait déjà !

    Le seul point positif actuel dans son cas est le délai de réponse (20/10/2020-27/01/2021=moins de 100j).

    APF France handicap en Loire-Atlantique annonce, revendique, et se bat pour l’effectivité du droit à la compensation (reconnu pour la 1ère fois avec la Loi handicap de 2005) et pour une prise en charge intégrale et individualisée de la compensation.

    Comme vous pouvez le constater vous-même, il y a encore du boulot !

    En attendant, on ne peut que constater des défaillances intolérables et inéquitables de la solidarité nationale ou départementale sur ces sujets et d'autres. Nous sommes loin du respect de tous les citoyens. Nous refusons d'être des « laissés pour compte » comme d'autres et surtout qu'on se moque de nous (à peine poliment).

    Aussi je vous encourage vivement à donner votre avis sur les réponses à vos besoins de compensation, sur le fonctionnement et les services de votre MDPH dans l'enquête de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA)


    N'hésitez pas à faire savoir ce dont vous avez besoin. Pas forcément ce que l'on vous accorde chichement et réglementairement. Une enquête nationale de cette taille doit permettre de faire émerger tous les besoins de compensation du handicap (tous domaines confondus) non satisfaits. Cela ne prends que quelques instants, il y a 4 pages et le plus long est la dernière où on s'exprime librement.

    VOUS POUVEZ FAIRE UN ACTE MILITANT DE CHEZ VOUS.

    Merci d'avance

    Jean-Pierre BLAIN
    Conseiller APF de Département

     

  • Billet d'humeur d'Aurélien Barbarit

    Bonjour à toutes et à tous,  

    Je voudrai vous parler de la pétition sur la déconjugalisation de l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés) qui fait partie du combat que je porte depuis très longtemps. 

    Dernièrement, j’ai appris que cette pétition, réunissant plus de 95 000 signatures, allait être étudiée au Sénat ! C’est un nouveau pas en avant vers la reconnaissance des droits des personnes en situation de handicap.  

    Nous n’avons pas à choisir entre vivre en couple et avoir L’AAH. Personne ne devrait dépendre financièrement de son conjoint ou sa conjointe. C’est pour cela que nous devons continuer le combat et faire connaitre nos revendications ! Restons mobilisés pour arriver à l’objectif final des 100 000 signatures.  

    Je voulais également partager avec vous mon actualité professionnelle. Depuis fin octobre, je suis agent d’accueil dans un collège à Ligné en Loire-Atlantique. J’aime être au contact du public, accompagner les jeunes dans leur inclusion et m’assurer que tout va bien. Je suis ravi de cette fonction qui me fait voir l’accueil sous un autre jour. 

    Je vous souhaite, à toutes et à tous, une très bonne santé et une bonne année 2021. 

    Restons prudent. 

    Aurélien Barbarit, Conseiller APF de Département 

  • Billet d'humeur d'Eliane Vallée

    Après les élections municipales le CAPD a décidé de rencontrer les Maires du Département, nouvellement élus(es) afin de leur présenter APF France handicap, notamment les revendications inscrites sur notre plateforme pour les Municipales de 2020.

    Récemment, le Maire de La Baule, Franck LOUVRIER, a accepté de recevoir 3 personnes de notre Association :

    Jean-Pierre CHAMBON, Représentant départemental, Marc VEROVE, Représentant régional et Patrice BRIN, Membre du Groupe Relais de l’Agglo nazairienne et Référent Commissions de Sécurité et d’Accessibilité de St Nazaire et à la Commission Communale d’Accessibilité de La Baule.

    Monsieur le Maire a pu constater qu’APF France handicap agit collégialement à tous les niveaux, du local au national ! Ce qui est un avantage indéniable en ce qui concerne les réponses aux besoins spécifiques des personnes en situation de handicap.

    L’échange avec le Maire de La Baule a permis à celui-ci de présenter quelques projets d’aménagement sur la commune. Par exemple au niveau du Remblai, plusieurs accès à la plage seront réalisés, dont la plupart seront accessibles pour les personnes à mobilité réduite.

    Nous l’avons assuré de notre vigilance sur la réalisation effective de ce projet.

    Petit rappel : Pour que la concertation soit efficace il est indispensable de travailler sur les projets – avant, pendant, et après les travaux.

    Les représentants d’APF France handicap étaient satisfaits de cet entretien qui laisse un bon travail de co-construction avec l’équipe municipale dans l’intérêt des personnes en situation de handicap.

    Nous continuons de multiplier les rencontres avec les nouveaux élus de Loire-Atlantique.

    Prenez soin de vous,

     

    Malgré les mesures sanitaires, APF France handicap est toujours mobilisée et active !

  • Billet d'humeur de Damien Ribeyrol

    Je voudrais rendre hommage à Elwood Mandart, jeune homme de 31 ans, mort pendant le premier confinement le 9 mai 2020. Ce jeune homme n’a pas supporté la solitude.

    Sa mère, Christine Mandart habitait à plus de 100 kilomètres de son fils et ne pouvait lui rendre visite.

    Au delà de ce fait divers, je voudrais attirer votre attention sur les conséquences d’un confinement sur les personnes en situation de handicap ou sur les personnes âgées (moral en baisse, perte de repère). L'isolement peut tuer, rappelons-le.

    J’espère que cette "saison 2" du confinement se passe mieux que le premier pour vous tous. On s'en sortira tous ensemble !

    Nous vous rappelons que l’équipe de la délégation est là pour vous soutenir durant la période du confinement et que l’équipe vous accueille sur R.D.V. N’hésitez pas à appeler (02 51 80 68 00) si vous avez des problèmes.

    Prenez soins de vous et de vos proches…