Des acteurs engagés

  • Participation aux Assises des Nouvelles Solidarités - Nantes

    Lisez le témoignage d'Isabelle Hallet, notre Représentante départementale adjointe et membre du CA du CCAS de la Ville de Nantes. APF 44 a participé aux Assises des Nouvelles Solidarités avec d'autres associations de Solidarité et rappelle que 50% des personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté.

    https://dialoguecitoyen.metropole.nantes.fr/blog/nouvelles-solidarites-proposer-une-offre-de-services-dans-tous-les-quartiers-de-la-ville?fbclid=IwAR1-0-xL5yzONmzufbwiKm0ffa8Zj7JPo4EVW7ebYZqk_BPG4fXRfRJdN3M

    safe_image.php.jpg

  • Petition à signer: Revalorisons et redonnons du sens à tous les métiers de l'humain !

    Nous continuons notre action de mobilisation #SegurPourTous
     
    APF France handicap est co-signataire d'une pétition sur change.org lancée par l'UNIOPSS pour peser sur la Convention avec le 1er Ministre qui aura lieu le 18 février :
     
     
    Pour une revalorisation des métiers de l'humain, essentiels à toutes et tous : personnes sans abri, précaires, confrontées à des addictions, en situation de handicap...
     
    Absence de revalorisation salariale, sous-effectif, épuisement, sentiment de non-reconnaissance… la situation se dégrade dans les établissements et services des secteurs social, médico-social, santé et socio-judiciaire.
    On compte actuellement 64 000 postes vacants dans ces secteurs.
     
    Sans ces professionnels, qui sera aux côtés des personnes vulnérables ? Enfants, personnes âgées, personnes en situation de handicap, de pauvreté, personnes confrontées à des addictions, jeunes menacés d'exclusion ou en rupture familiale… toutes ces personnes ont besoin chaque jour de l’attention, du soutien et de l’engagement de ces professionnels.
     
    Accompagner les plus vulnérables nécessite du personnel en nombre suffisant, mieux payé et mieux reconnu !
     
    Les associations de solidarité et de santé, leurs fédérations et leurs unions, demandent donc au gouvernement de revaloriser immédiatement la rémunération de tous ces métiers de l'humain à hauteur de 183 euros nets par mois et d'engager une stratégie d'ensemble en faveur de l'attractivité de ces métiers essentiels à notre société.
     
    Organisations signataires :
     
    Uniopss, Fédération des acteurs de la solidarité, Action Enfance, Adédom, Advocacy France, AIDES, Amicale du Nid, ANECAMSP, APF France handicap, Apprentis d’Auteuil, Association Addictions France, Association AIRe, Cités Caritas, Citoyens & Justice, Cohabilis, Essor, Fédération Addiction, FCSF, Fédération de l’Entraide Protestante, Fédération Française Sésame Autisme, Fédération Santé Habitat, FNAAFP/CSF, FNAPAEF, Fnepe, Fondation Abbé Pierre, Fondation de l'Armée du Salut, Fondation COS, Fondation La Vie au Grand Air, France terre d’asile, Habitat et Humanisme, HOVIA, Paralysie Cérébrale France, Petits Frères des Pauvres, SOLIHA, Unapei, UNCLLAJ, UNHAJ.
     

    FKHfAphVgAg8ooN.png


     
     
     
  • OPERATION CARTES DE V(O)EUX ! 

    Mobilisées auprès des publics fragiles, les associations du secteur social 
    et médico-social adressent leurs v(o)eux au Premier Ministre ! 


    Des cartes de v(o)eux sont massivement adressées au Premier Ministre par les associations à but non lucratif du secteur social et médico-social, en exposant l’un des v(o)eux suivants : 


    ✔ Le respect des droits des personnes vulnérables à un accompagnement de qualité. 
    ✔ La reconnaissance salariale de TOUS les professionnels des secteurs sociaux et 
    médico-sociaux. 
    ✔ L’attractivité de nos secteurs pour leur assurer un avenir. 


    Au niveau national, près d’un million de professionnels du secteur social et médico-social associatif accompagnent au quotidien les personnes en situation de handicap, majeurs protégés, enfants placés, femmes victimes de violences, personnes âgées, personnes en situation de précarité. Cela représente 10 millions de personnes accompagnées, soit 15% de nos concitoyens. 
    Les problèmes récurrents de recrutement, le manque de reconnaissance, le défaut de revalorisation salariale, l’épuisement des personnels sont à l’origine de cette initiative collective. Les établissements et services associatifs engagés auprès des personnes vulnérables ont vu leurs difficultés s'accroître avec la crise sanitaire. 


    C’est tout le secteur associatif à but non lucratif qui est menacé, et par conséquent l’accès au droit des personnes les plus vulnérables ! En région des Pays de la Loire, cet envoi s’inscrit dans l’esprit et la continuité d’une mobilisation interfédérale active depuis plusieurs mois auprès des décideurs publics. Les associations et les fédérations relaieront l’action auprès de leurs partenaires, de la presse locale et sur les réseaux sociaux.

    carte 1 v.jpg

    carte 1.jpg

    carte 2 v.jpg

    carte 2.jpg

    carte 3 v.jpg

    carte 3.jpg

  • Félicitations à Maryannick !

    Fidèle adhérente d'APF France handicap  avec son mari Joël, nous félicitons MaryAnnick Pavageau qui vient d'être promue par le Premier Ministre Officier de la Légion d'honneur.

    Maryannick Pavageau, mère de famille originaire du Morbihan, a été promue Officier. Tétraplégique depuis 1984, très impliquée auprès d’associations de soutien aux personnes souffrant de handicap – notamment au sein d’ALIS, œuvrant à mieux faire connaître le locked-in syndrome (état neurologique caractérisé par une rupture de la communication entre le cerveau et la motricité)  et à APF France handicap–, cette sexagénaire  ne cesse de se battre pour faire entendre ses convictions sur la dignité humaine et la fin de vie. Auditionnée en 2008 par le député Jean Leonetti dans le cadre du projet de loi relatif aux droits des malades et à la fin de vie, elle avait écrit en 2017 à tous les candidats de la présidentielle pour les interpeller sur ces questions. Elle avait été faite Chevalier en octobre 2010.

    20220111 article OF MARYANNICK PAVAGEAU.jpg

  • Campagne vidéo APF France handicap

    Hamid Allouache est le protagoniste principal de notre dernière campagne vidéo La Chute "Le plus dur ce n’est pas le handicap, mais l’exclusion qu’on nous impose".
    Il nous parle de sa passion pour la danse, de son handicap, de son point de vue sur les questions d’accessibilité…
     
    Pour (re)découvrir la campagne vidéo d’APF France handicap, diffusée à la télévision et sur les réseaux sociaux, c’est ici https://bit.ly/3zp4Jl0
     

  • In Mémoriam : MERCI XAVIER !

    ccxavier.jpg

    DSC03982.JPG

    Xavier Gouray nous a quitté le 28 décembre dernier !

    Il était pour nous un AMI, un Grand Monsieur, un Honnête Homme, un philosophe, un écrivain, un aventurier, un militant par tous les temps, un croyant sincère et profond, un représentant et un pilier d’APF France handicap en Loire-Atlantique, la papa de 5 filles, le mari de Marie-Anne, sa délicieuse épouse,… bref il va nous manquer.

    Quelle vie, quelle existence !

    Né à Nantes le 7 juin 1936, Xavier très vite, malgré son infirmité motrice cérébrale, développe ses qualités de futur écrivain auprès de son grand-père instituteur puis dans une école de quartier à Nantes. Son bac en poche, il entame des études de licences de Philosophie et de Logique formelle pour les obtenir en 1972. « On m'accorde un certain talent d'écriture dont j'use volontiers lorsque l'occasion se présente. En ce domaine je n'aime ni la logomachie ni l'imprécision des mots qui sont les véhicules de l'idée et de la bonne compréhension. »

    Ecrivain, il publia en en 1989 « Du bon côté des choses », au Editions Sol’air, qui témoigne de l’histoire de François ; le héros (le double de Xavier) et de l’optimisme de Xavier.  Xavier adhère en 1947 à l’APF, ce qui en fait un des premiers adhérents de notre Délégation de Loire-Atlantique. Il connut André Trannoy, Simone Lechat la fondatrice en 1935 de notre Délégation. Il raconte les années 60 :

    « Il y a aussi l'A.P.F., l'Association des Paralysés de France. Ce sont les grandes sorties des années à marée basse. (…) L'A.P.F., c'est la découverte d'une association dynamique qui représente et défend les droits, qui soutient et encourage, qui donne le sentiment réconfortant de n'être plus une "mauvaise exception". C'est aussi à Nantes un "groupe des jeunes" de deux douzaines de biens portants et d'handicapés qui s'animent entre eux pour cesser d'être sur la touche. Ce sont Annie, Michel, Henri, Jean, Antoinette, Gaétan et Suzanne, Simone, Roger, Germaine, Noëlle, Jean-Pierre, Gaby... et tant d'autres qui deviennent vite amis ou camarades de François, ses meilleurs complices du moment et qui le seront longtemps encore.

    L'A.P.F., c'est une porte qui s'ouvre, comme une sorte d'initiation, la découverte de n'être pas "seul", seul à avoir "des difficultés", celles qu'on supposait n'appartenir qu'à soi.

    - On a tous son paquet, c'est pas ce qui empêche de marcher. Ceux qui ont la plus lourde charge sont souvent les premiers de cordée. (…)

    Dans l'étroit local de la rue du Général Leclerc, face à la Mairie, se tiennent les "équipes sociales", à la mode dans ces années d'imagination. Là, s'organisent les sorties du dimanche ou les longs week-ends de camping, à la bonne franquette, où on se rend avec tentes et bagages, entassés dans les quelques 4 CV de ceux, privilégiés, qui ont pu passer leurs permis de conduire "à l'arraché".

    L'A.P.F. est pionnière, mais encore plus amicale qu'efficace, plus conviviale qu'organisée. Elle s'arme davantage de fantaisie, de bonne volonté, que des stricts tailleurs des travailleuses sociales diplômées. François, comme beaucoup d'autres, garde la nostalgie de cette époque un peu brouillonne mais riche et inventive qui ne réclamait pas de résultats quantifiés pour se croire efficace... »

    Capture.PNG

    Xavier fit une formation dans les années 70 de responsable d’organisme et équipements sociaux à Rennes. C’est alors qu’il créa en 1972 et anima un lieu d’accueil, une communauté de vie,  « La Boire » de l’association « La Cité des cloches » dont il devint président en 2008, « une "baraque" pour ceux qui sont trop "fêlés" pour pouvoir vivre comme les autres et pas toujours à l'aise dans des cadres bien établis et savamment prévus. » Il crée et devint Directeur dans les années 80 du «  Val des Eaux vives », un CHRS.

    Il rencontre à Paris Paul Boulinier, Président de l’APF,« un humaniste fort intéressant à écouter qui m'avait proposé de prendre la responsabilité d'une structure d'accueil pour étudiants handicapés à Grenoble, projet suivi mais non réalisé. »

     Xavier est un des instigateurs de la Démocratie participative APFienne en Loire-Atlantique, ils deviennent avec Denyse le Berre les premiers Représentants départementaux en 2006.

    Capture.PNG

    En lien avec Denyse, Jean-Pierre, Eliane, Jean-Pierre, Jérôme, Françoise, Christine, Michel, Anthony, Damien & co et avec Grégoire le Directeur, il travaille d’arrache-pied pour construire « la nouvelle APF » basée sur l’effectivité des droits, le non-handicapo centré et la société inclusive. Xavier apporte son expérience hors pair, son analyse, sa hauteur de vue, sa sagesse et son humour. « J'ai appris à réfléchir avant de parler et à penser avant d'agir; l'expérience de la vie me l'a souvent enseigné à mes dépends… »

    Que d’aventures et d’anecdotes dans ses mandats de Conseiller départemental jusqu’en 2015 où les ennuis de santé dont une malheureuse chute l’obligèrent à ralentir la voilure.

    Capture1.PNG

    Capture2.PNG

    Voici ce qu’il mettait dans sa profession de foi en 2009 pour le Conseil APF :

    • En premier, développer le combat pacifique à mener, sans faiblesse et constamment, contre toutes les formes de discrimination qui empêchent la personne en situation de handicap d'être reconnue comme un individu à part entière et un citoyen comme un autre.
    • Défendre le principe selon lequel chacun doit trouver, selon sa situation, une activité qui lui soit propre et enrichisse son humanité, un travail lorsque cela lui est possible et qu'il le souhaite.
    • Appuyer toutes revendications qui visent à ce que chacun ait un logement décent et adapté à son handicap, accès à des moyens de transport qui soient utilisables avec un maximum d'autonomie, qu'il dispose d’une réelle liberté de ressources financières suffisantes et de celles, entières, prévues comme compensation de son handicap. Soutenir l'idée d'un " revenu d'existence " valable pour tous et dont l'APF devrait être une des chevilles ouvrières.
    • Enfin, appliquer en tout et partout les principes fondamentaux de liberté et de respect, surtout en face d'une législation et d'une emprise administrative devenue par trop tatillonne.

    Capture3.PNG

    Xavier fut le fondateur du Groupe Démosthène, notre groupe pour les personnes avec difficultés d’élocution et de communication, sur lequel il travailla pendant 2 ans avec Grégoire pour la mise en œuvre en 2006. Il en fit un fleuron de notre Délégation avec de l’innovation et fit émerger les talents des uns et des autres sont celui de Damien, notre fameux acteur « Et pourtant je communique » (plus de 2 millions de vues sur Youtube) qui a pris sa relève aujourd’hui.

    Il fut l’instigateur du Groupe Ethique monté en 2010 à la Délégation. Xavier notre philosophe nous apporta beaucoup dans nos réflexions sur « la vie revisitée » .

    Capture4.PNG

    Investi en local il fut Correspondant APF sur Bouvron, son domicile, et développa les Groupes Relais sur l’ouest de la Loire-Atlantique.

    Capture5.PNG

    20 ans au Service Accessibilité de la Délégation : on se rappelle les visites sur site à Nantes où Xavier intrépide avec son fauteuil électrique donnait des frayeurs aux représentants de la mairie.

    Mais comment penser à Xavier sans évoquer son épouse Marie-Anne, fidèle Amie de notre association, qui aime « les potes de l’APF ». « Pendant les vacances de Pâques 1970, François se rend à la Blottière, la seconde maison ouverte par la Cité des Cloches, pour y participer à une réunion des "grosses têtes", de ceux qui ont à prendre certaines responsabilités dans la Cité. Marie-Anne y est présente. Elle vient aider les handicapés en fauteuils roulants qui sont là pour l'occasion. Elle y est venue, un peu contre son gré et après une première expérience de camp organisé par la Cité en Yougoslavie l'été précédent. (…) Sans savoir comment ni pourquoi, il la reçoit dans son cœur dès qu'elle apparaît dans l'encadrement de la porte et dès que leurs regards se croisent avec curiosité pour s'apprivoiser sans même qu'ils le réalisent. Et c'est, tout de suite, l'échange d'un premier sourire.

    François sent, sans bien le comprendre, qu'il s'agit de la jeune fille au poète et il se dit que la réalité est encore plus charmante que le rêve. » avec Marie-Anne il forme un duo de charme, un modèle d’amour partagé qui se concrétisa avec 5 filles Marie, Hélène, Cécile, Jeanne et Amélie. Quelle famille !

    023_APF_12fev2010 [1600x1200].JPG

    Il écrivait  « Intégration politique » : Organiser la vie d’une nation en fonction de la qualité d’existence des plus fragiles et des plus démunis de ses citoyens doit être la préoccupation première de ses dirigeants

     

    Merci Xavier de ton attention aux plus faibles, de tes réflexions, de ta sagesse, de ton brin de folie, de ton humour, de ton optimisme, de ton humanité…

    Tu vas nous manquer.

    IMG_7172recadre.jpg

  • Le Collectif Handicaps Pays de la Loire est né !

    Déjà créé dans 6 autres régions mais aussi sur le plan national, ce collectif a pour objectif d’unir plusieurs associations à l'échelle régionale. A travers une présentation à l’Hôtel de Région et une charte d’engagement, 11 associations ligériennes s’unissent pour la défense des intérêts et des droits des personnes en situation de handicap et leur famille.
     
    Ensemble, nous nous engageons à porter la voix, les revendications et les besoins des personnes, tous types de handicaps confondus, auprès des pouvoirs publics régionaux capables de peser sur les politiques publiques du handicap.
    L’APF France handicap contribue à cette voix dans le collectif
     

    268397013_4359809737462969_4234631056129030817_n.jpg

    Vous êtes intéressé.e.s ou vous souhaitez nous rejoindre ? Envoyez un mail à collectif.handicaps.pdl@gmail.com "