Vie de la Délégation

  • Fermeture estivale

    La Délégation ferme ses portes du 1er au 27 août inclus.

    Bel été à toutes et tous !

    Fermeture estivale.jpg

  • Cyrielle témoigne de ses onze mois de service civique à la Délégation: Merci !

    Et voilà ! Mes onze mois avec vous touchent à leur fin. J’ai passé une très bonne année au sein de cette association. Je suis fière d’y avoir fait mon service civique car j’y ai appris beaucoup et j’ai rencontré des personnes exceptionnelles.

    Après ces quelques mois auprès de vous tous, mon regard sur le handicap a évolué : j’ai découvert des handicaps auxquels je ne pensais pas systématiquement dès que l’on me disait « personnes en situation de handicap ». Je suis capable d’avoir un aperçu plus global de la notion de handicap et de me rendre réellement compte de leurs difficultés au quotidien. J’en avais conscience avant mais je fais beaucoup plus attention maintenant que je l’ai vécu avec les personnes en. J’ai aujourd’hui un regard plus large sur la notion d’accessibilité.     

    Avec mes études j’avais un regard technique sur le handicap : je ne le côtoyais pas tout en ayant conscience des difficultés que pouvait avoir une personne en situation de handicap mais j’étais vraiment loin de connaître toutes les complications (aménager son véhicule, le choix des horaires en fonction des aides, Proxitan…).

    Grâce à ce service civique je repars avec plus de connaissances et un nouveau regard sur le handicap.

     

    Cette expérience m’a aidé dans mes projets professionnels. Je sais maintenant que je préfère travailler dans le collectif et avec une équipe. Concernant un poste spécifique, je ne sais pas, il y en a beaucoup dans le social. Mais je peux diriger mes recherches d’emploi vers des critères plus précis c'est-à-dire : travailler en équipe, avec et pour le public accueilli. Je suis également en capacité de travailler auprès de personnes en situation de handicap physiques.

    Participer à cette expérience était importante pour moi et je repars avec plus d’acquis que je ne l’espérais. Elle a été très enrichissante, autant professionnellement que personnellement.

     

    On m’a demandé quel était mon pire souvenir au sein d’APF France handicap. Je ne dirais pas que c’était horrible mais ce que j’ai le moins aimé était les heures au Auchan St Sébastien lors de la période Handidon. J’y ai passé plusieurs heures à distribuer des flyers et quand je sortais il faisait nuit et froid. En plus c’était loin de chez moi… Enfin c’est le moment que je retiens comme « moins bien » mais cette expérience m’a appris d’être encore plus patiente et déterminée.

     

    On m’a également demandé quel était mon meilleur souvenir et je ne dirais pas que j’en ai un mais plusieurs. Le tout premier est celui où Guillaume m’a rappelé pour me dire que j’étais prise pour le service civique. J’étais à la fois excitée car j’avais hâte de commencer et soulagée car je savais ce que j’allais faire pendant l’année à venir : un service civique que j’avais choisi.

    Mon deuxième meilleur souvenir est celui où Grégoire m’a téléphoné lors des ventes Handidon en magasin pour me remercier et remercier les bénévoles présents sur cette action, cet appel m’a motivé et j’ai fortement apprécié le geste.

                   

     

    Un autre très bon souvenir est le repas APF de février, même s’il a été un peu compliqué car j’étais la seule personne de l’équipe « salariée ». Tout s’est finalement très bien déroulé et nous avons très bien mangé dans un lieu magnifique en bord de mer. C’est également ce jour-là que j’ai remarqué que les bénévoles et adhérents étaient contents de mon travail et m’avaient acceptée au sein de cette grande famille APF.

    Ensuite, il y a tous les moments de rires avec les bénévoles et adhérents lors des différentes actions APF, ventes HandiDon, ventes Fête du Sourire, Repas APF, repas de remerciement et j’en passe. Je repars avec des souvenirs plein la tête !

     

    Pour terminer mon retour sur cette année et vous dire au revoir, je vais vous parler de mes projets pour la suite. Pour l’année 2019-2020, je compte faire une « pause ». Ce que j’entends par là c’est que je vais faire de l’intérim afin de finaliser mes projets personnels (refaire ma chambre et ma garde-robe, décorer mon appartement, économiser pour partir en Corée du Sud, passer mon permis). Je ne vais pas travailler dans le social mais prendre cette année pour me consacrer à moi-même et mon entourage. J’ai besoin de cette pause afin de revenir de mon voyage revigorée et déterminée plus que jamais pour trouver un CDI, je l’espère, dans le social.

    Mais bien sûr je ne vous oublie pas et vais devenir adhérente APF France handicap suite à mon service civique !

     

    J’ai passé une très bonne année car l’équipe salariée APF est TOP ! Ainsi que tous ses bénévoles/adhérents que je suis ravie d’avoir rencontrés.

     

    Merci de m’avoir permis de connaître tous ça, je n’oublierai jamais mon passage parmi vous !

     

    A bientôt !

    Cyrielle Tancrel