Actions militantes

  • Communiqué du Collectif Alerte sur le pouvoir d'achat

    Le projet de loi portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat vient d’être présenté en Conseil des ministres et sera examiné dès la semaine prochaine à l’Assemblée nationale. Avec les associations de solidarité réunies au sein du collectif ALERTE dont nous sommes membres, APF France handicap appelle à des mesures à la fois plus ambitieuses et plus structurelles pour éviter l’accroissement de la pauvreté d’une partie de la population déjà en (grandes) difficultés. 
     
    Lire la suite : https://bit.ly/3asub1f

  • Le gouvernement annonce la déconjugalisation de l'AAH !

    La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé mercredi 6 juillet la déconjugalisation de l'AAH, après des années de combat menés par APF France handicap et de nombreuses autres associations. Cette mesure très attendue par les personnes en situation de handicap viendra assurer leur indépendance financière. Elisabeth Borne a également annoncé une conférence nationale du handicap en 2023, et souligné que le gouvernement agirait "pour l'autonomie des personnes en situation de handicap". 

    Plus d'informations : https://www.francetvinfo.fr/sante/handicap/l-allocation-adultes-handicapes-sera-bientot-calculee-de-facon-individuelle-annonce-le-gouvernement_5241676.html 

     

  • Rapport 2021 de la Défenseure des droits : le handicap premier facteur de discrimination

    Une saisine sur cinq de la Défenseure des droits pour discrimination concerne une personne handicapée. 

    Un étudiant reçoit l’accord de sa maison départementale des personnes handicapées (MDPH) pour financer son transport – depuis son domicile vers son école d’art. Mais le Conseil départemental refuse de le lui accorder. La raison : son établissement ne relève pas du ministère de l’Éducation nationale mais de celui de la Culture. Saisie, la Défenseure des droits recommande la modification de l’article du Code des transports conduisant à ce blocage.

    Scolarisé en école ordinaire, un petit garçon s’était vu accorder par sa MDPH dix-huit heures d’accompagnement en classe. Dans les faits, il disposait de six heures. Après l’intervention de la Défenseure des droits, la direction des services départementaux de l’Éducation nationale a procédé à un recrutement spécifique. Ces situations ne sont pas des cas isolés.

    En effet, en 2021, la Défenseure des droits a traité quelque 115 000 (114 898) dossiers de réclamation de personnes en difficulté pour faire valoir leurs droits.

    Retrouvez la suite de l'article sur Faire Face : https://www.faire-face.fr/2022/07/05/defense-droits-handicap-premier-facteur-discrimination/

  • APF France handicap et l'ACCOORD s'associent pour l'accessibilité socioculturelle à Nantes

    APF France handicap et l'ACCOORD à Nantes s'associent pour développer des projets communs favorisant l'inclusion de tous les publics. Mercredi 15 juin, nos deux associations, représentées par Michèle Guillossou (présidente de l'ACCOORD), Jean-Pierre Chambon (Représentant départemental d'APF France handicap) et Grégoire Charmois (directeur territorial d'APF France handicap) ont signé une convention de partenariat pour améliorer l'accès aux animations socioculturelles pour les personnes en situation de handicap. Cette convention vient renforcer le plan Handicap lancé par l'ACCOORD en 2020 pour mieux accueillir les publics en situation de handicap, ainsi que de longues années de coopération avec APF France handicap. 
    APF France handicap sera engagée auprès de l'ACCOORD pour le suivi du plan action Handicap et pour proposer son expertise et des temps de sensibilisation autour du handicap avec les professionnels et les bénévoles de l'ACCOORD. Association socioculturelle, l'ACCOORD agit sur tous les quartiers de la Ville de Nantes avec des dizaines de centres socioculturels, d'accueils de loisirs et d'espaces d'animations.
    IMG_3722.JPG
    IMG_3719.JPG
    IMG_3703.JPG
    IMG_3714.JPG IMG_3705.JPG

  • Billet d’humeur. Elections législatives : nous ne lâcherons rien !

    A quelques jours des élections législatives, Jean-Pierre Chambon et Isabelle Hallet, Représentants élus d’APF France handicap en Loire-Atlantique, reviennent sur la soirée-débat autour du handicap organisée par l’association le 31 mai.

     

    Avec les élus APF France handicap du département de Loire-Atlantique et la Délégation, nous avons organisé une soirée-débat pour les législatives avec quatre candidats :

    • Andy Kerbrat (NUPES)
    • Valérie Oppelt (LREM)
    • Didier Garnier (Les centristes –Nouveau centre)
    • Foulques Chombart de Lauwe (Les Républicains)

    Cette soirée était centrée sur les personnes en situation de handicap pour que l’on ne les oublie pas lors de ces élections prévues les 12 et 19 juin 2022. En France, 23 millions de personnes sont concernées par le handicap et pourtant, ce sujet reste trop peu présent et prioritaire pour un bon nombre de politiciens. Nous vivons encore beaucoup d’injustices, de discriminations, et de difficultés au quotidien, et il est grand temps de construire une société réellement inclusive.

    Pour ce débat, nous avions préparé quatre thèmes : l’éducation et la formation, l’accessibilité, les ressources et la compensation du handicap.

    Ce débat nous a permis de nous rendre compte qu’il y avait tout de même du travail de fait (par exemple sur l’accessibilité), mais qu’il restait énormément de choses à faire, dont une vraie prise en compte du handicap sur la plupart de ces quatre thèmes. Les futurs députés auront vraiment besoin de se plonger dans le milieu du handicap pour comprendre et retenir les revendications que l’on défend depuis plusieurs années.

    Par exemple : sur les ressources, nous nous battons fortement pour la déconjugualisation de l’allocation aux adultes handicapés (AAH), c’est-à-dire rendre individuelle son attribution en supprimant la prise en compte des revenus du conjoint.

    Pour la scolarité, nous défendons un vrai statut des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH), avec une vraie reconnaissance de ce métier qui est très important pour la réussite de nos enfants. N’oublions pas que l’avenir c’est eux !

    Nous attendons beaucoup de nos députés, car ce sont eux qui construiront Notre avenir pour que le handicap ne soit pas cause de discrimination, pour que nous vivions tous dans une société plus juste.

    Nous ne lâcherons rien !

     

    Plus sur le débat : http://dd44.blogs.apf.asso.fr/archive/2022/06/02/les-candidats-aux-legislatives-debattent-autour-du-handicap-142779.html 

    IMG_3660.JPG

    IMG_3646.JPG

     

  • Crise de l’hôpital public : lettre ouverte interassociative au président de la République

    Alors que la crise de l’hôpital public menace la santé de la population, France Assos Santé, APF France handicap est membre, et d'autres associations adressent une lettre ouverte au président de la République.

    "La pandémie que nous avons traversée, et dont nous ne sommes toujours pas sortis, a mis en lumière l’intense engagement des soignants au service des patients et du système de santé, et leur profonde fatigue à force de composer avec l’état d’urgence sanitaire. (…) Cette crise prive certains d’entre nous de soins essentiels, creusant de fortes inégalités entre les territoires et les établissements. Elle nous oblige à patienter (trop) longtemps pour un rendez-vous médical, à sortir (trop) tôt de l’hôpital et à subir la dégradation des conditions d’accueil et de prise en charge au motif qu’il n’y a plus ni temps ni moyens pour l’humanisation des soins. (…)"

    Lire la lettre ouverte : https://www.apf-francehandicap.org/actualite/crise-de-hopital-public-lettre-ouverte-interassociative-au-president-de-la-republique 

  • Les candidats aux législatives débattent autour du handicap

    Pour mettre le sujet du handicap au cœur des élections législatives et faire entendre les 23 millions de voix en France concernées par le handicap, la Délégation APF France handicap de Loire-Atlantique a organisé mardi 31 mai une soirée-débat à Nantes avec des candidats.

    Quatre candidats des deuxième et cinquième circonscriptions étaient présents : Andy Kerbrat (NUPES), Valérie Oppelt (Renaissance), Didier Garnier (Nouveau Centre) et Foulques Chombart de Lauwe (Les Républicains). Pendant près de trois heures, ils ont échangé avec les élus d’APF France handicap et le public autour de l’éducation inclusive, l’accessibilité universelle, la compensation du handicap et les ressources. 

    Lire la suite du reportage-photo : https://sway.office.com/wctnaZvyMLJ8KURA?ref=Link