Sensibilisation

  • Les courts-métrages des AJT du 44 sont en ligne !

    En février 2019, les AJT du 44 - Groupe jeunes de la Délégation APF France handicap de Loire-Atlantique - ont réalisé deux vidéos de sensibilisation au handicap, grâce au soutien de Rémy Pottier, étudiant à MJM, école de cinéma à Nantes. Le Groupe a défini les thématiques des vidéos, écrit collectivement les scénarios et s'est prêté au jeu d’acteurs devant la caméra.

    Ils ont été diffusés en avant-première lors de la soirée Bouge Les Lignes qui s'est déroulée à Trempolino jeudi 16 mai 2019.



  • Retour sur le café-débat "Discrimination !"

    Vendredi 26 avril, une quarantaine de personnes étaient présentes au café-débat "Discrimination ! En situation de handicap, vie privée, vie publique, où en sommes-nous?", organisé conjointement par la Ligue des Droits de l'Homme et APF France handicap.

    Les échanges ont concerné principalement l'emploi, l'éducation et la formation, le logement ainsi que la vie de famille.

    De nombreuses personnes ont pris la parole afin de témoigner de leur quotidien, de celui de leurs proches ou encore afin de donner des exemples dans leur contexte professionnel.

    Il en est ressorti que - même si les inégalités persistent - nous pouvons observer une évolution positive en ce qui concerne le handicap ces dernières années. S'il y a toujours de mauvais élèves, de nombreuses entreprises s'engagent afin de pouvoir adapter des postes à des personnes en situation de handicap et l'inclusion à l'école fait son chemin.

    Merci à notre partenaire la Macif ainsi qu'à l'ESAT Sésame Services de la Montagne qui nous a fourni le buffet !

    DSC_9365.JPG

    DSC_9399.JPG

    DSC_9376.JPG

    DSC_9400.JPG

    DSC_9401.JPG

    DSC_9404.JPG

    DSC_9413.JPG

  • Retours sur le Forum Santé et Citoyenneté de l'IEM de la Marrière

    Le 4 avril 2019, la Délégation APF France handicap de Loire-Atlantique participait au forum Santé et Citoyenneté au sein de l’institut d’éducation motrice de la Marrière à Nantes.

    Cyrielle, en service civique et quelques bénévoles ont ainsi sensibilisé les collégiens du Collège Rutigliano aux handicaps grâce à deux ateliers : lutte contre les discriminations et parcours accessibilité.

    Les élèves étaient très attentifs et participatifs ce qui a rendu les échanges très intéressants!

    Le parcours accessibilité est un bon moyen pour permettre aux élèves de s’aperçevoir des difficultés quotidiennes des personnes en fauteuils roulants. 76 élèves ont d’ailleurs laissé leurs impressions sur un tableau :

    - "C’est très dur d’avancer en fauteuil, je trouve que vous êtes courageux !"

    - "Je vois que c’est dur pour les personnes qui ont cette difficulté, d’être handicapé, mais ça ne doit pas être un obstacle pour faire ce qu’ils veulent."

    - "Je pense que si un jour je devais être en fauteuil roulant, et que je devais rouler dans la rue, je stresserais un peu. Il faut savoir le contrôler dans toutes les situations."

    - "C’est une belle expérience."

    - "C’était bien de pouvoir se rendre compte à quel point c’est difficile d’être en fauteuil roulant."

    - "Être en fauteuil est plus difficile que ce que je pensais."

    - "Le handicap, même invisible, perturbe les journées et la vie de ceux qui en souffre. Ce n’est pas drôle et c’est à prendre avec sérieux, c’est un poids au quotidien. A nous de faire notre part d’aide !"

    - " Super activité, c’est dur d’être en fauteuil roulant, je ne pourrais pas y passer une journée entière ».

    Ce qui ressort le plus parmi leurs ressentis est la difficulté pour manipuler un fauteuil roulant. Le parcours accessibilité a tout de même été apprécié par les collégiens.

    A la fin de cette journée, les élèves sont donc repartis avec un regard neuf sur le handicap, à la fois sur le quotidien des personnes en fauteuil roulant et sur les handicaps invisibles (ex: les difficultés d’élocution).

    Cette journée a été enrichissante pour les collégiens et pour les intervenants !

    20190404_105324.jpg

    20190404_143320.jpg

    tableau 2.jpg

  • L'oeil d'Aurélie sur le projet vidéo des AJT

    Aurélie a participé au projet vidéo des AJT du 44 qui sera bientôt diffusé. De l'idée à la concrétisation, elle raconte.

     

    La Délégation a accueilli Rémy, stagiaire en cinéma afin d'aider les AJT du 44 à monter leur projet de faire des vidéos. Nous souhaitions que celles-ci aient pour objectif de montrer les difficultés quotidiennes rencontrées par les personnes en situation de handicap et pointer du doit certains préjugés liés au handicap. Les vidéos devaient d'adresser au grand public en abordant des thèmes partager par tous somme l'école ou faire ses courses.

    Le Groupe s'est réuni plusieurs fois afin de définir les tenants et aboutissants du projet. Nous avons distribué des affiches et des flyers pour insister des jeunes à participer au Groupe et nous avons proposés plusieurs idées de thèmes pour en sélectionner deux. Nous avons ensuite écrit les scénarios et les dialogues, choisi et visité les lieux de tournage...

     

    Notre première vidéo a été tournée au U express Schuman à Nantes. Son objectif était de montrer les difficultés des personnes en situation de handicap (par exemple à la caisse) et les préjugés liés au handicap invisible (le personnage principal se fait interpeller quand il se gare sur une place PMR car - au premier abord - son handicap ne se voit pas). Je joue pour ma part la caissière.

    Nous avons tourné de 12h30 à 17h30 en reprenant certains scènes trois fois afin que Rémy puisse choisir la meilleure au montage. Entre les acteurs et la logistique, nous étions une dizaine de personnes présentes.

    Les vidéos seront courtes (3min maximum), elles doivent être courtes, limpides et efficaces.

     

    Notre deuxième vidéo a été tournée dans la salle du Conseil de la Mairie de Orvault, de 10h à 17h30. Nous étions encore une dizaine de personnes. Son objectif est d'inverser les rôles entre les personnes valides et handicapées. Les personnes valides représentent une minorité et des ministres en situation de handicap reçoivent des représentants de l'AVF, l'Association des Valides de France.

    Il y avait de nombreux rôles et j'ai joué celui de la Présidente de la République. Nous avons choisi des noms rigolos pour nos personnages afin d'avoir un peu d'autodérision pour ce sujet.

     

    J'ai décidé de m'investir dans ce projet car il est très important pour moi de sensibiliser toutes les populations au handicap, aux préjugés que l'on peut rencontrer et dont certaines personnes ne mesurent pas les souffrances qu'ils peuvent causer.

    Cela m'a permis de rencontrer de nouvelles personnes, d'être plus à l'aise avec la caméra et de travailler un jeu d'acteur.

    Je suis un peu triste que ce soit la fin, j'espère renouveler cette expérience et pourquoi pas ouvrir des portes pour permettre aux AJT de se faire connaître (comme une visite de l’Élysée).

    DSC_1821.jpg