06 novembre 2016

L'amendement JP : l'AAH pour 20 ans

jean pierre.JPGReçu à Paris  à l'Assemblée Nationale à Paris accompagné de la conseillère technique de l'APF sur l'emploi et les ressources, nous avons été audtionnés avec plusieurs associations concernant les minima sociaux. 

Pour la première fois, sur ces questions primordiales liées à la lutte contre la précarité nous avons été écoutés en tant que personne concernées. Chacun notre tour, nous avons exposé les difficultés des personnes allocataires des minima sociaux et surtout ceux touchant l'Allocation Adulte Handicapé qui se trouvent  aujourd'hui sous le seuil de pauvreté, et pour la plupart pour toute leur vie.

Je lui ai pour ma part, expliqué la difficulté de vivre ou plutôt de survivre avec des minima sociaux pour les personnes reconnues inaptes au travail du fait de leur handicap.


Dans un premier temps, je lui ai demandé et expliqué s'il accepterait qu'on puisse demander quel sont les revenus de sa femme avant de le payer et je n'ai malheureusement pas eu de réponse ( en effet vous savez que l' AAH dépend des ressources du foyer). Je lui ai également expliqué la peur et l'angoisse des personnes en situation de handicap notamment avec un handicap physique de naissance avéré, nous savons très bien que cela n'ira pas en s'améliorant dans le futur! 

Ce qui nous amène alors à nous poser la question suivante : pourquoi demande t-on à ces personnes de se justifier tous les 2 à 5 ans sur l'attribution de l'allocation adulte handicapé?

Aujourd'hui grâce au travail de l'APF et notamment de Véronique Bustreel, Conseillère Nationale à l'Association des Paralysés de France, au nouveau décret passé au journal officiel à ce jour qui stipule que le renouvellement de l'Allocation Adulte Handicapé ( pour un taux d'incapacité d'au moins 80%) passe à 20 ans. Ce que mes collégues de l'APF dénomme " l'amendement JP".

Je voudrai pour terminer remercier tous nos conseillers techniques APF pour tout le travail qu'ils fournissent dans l'ombre car c'est grâce à eux aussi que les choses avancent.dans tout les domaines: l’accessibilité, l'emploi, les revenus, la compensation, la santé.

Jean Pierre Chambon
Conseiller APF de département

Les commentaires sont fermés.