03 février 2017

Billet d'humeur de Philippe Raimbault

 

phillippe.JPGJ'ai pris le transport en commun de St Philbert de Grand Lieu à Nantes. Avant de me lancer dans cette aventure, j’ai téléphoné au transport Lila pour savoir quel car était accessible le samedi matin, réponse de l’intéressé : « on ne sait pas, on vous donne le numéro de téléphone du transporteur »

Il me répond aimablement «pas de problème, le samedi ils sont tous accessibles ».

Je me rends donc le lendemain à l’arrêt du car. Le chauffeur très sympathique déplie la rampe et m’aide à monter et à m’installer à l’emplacement prévu pour les fauteuils. Je lui demande d’attacher le fauteuil il me répond je ne sais pas fixer les sangles il me dit on met les freins et ça ira comme ça !!! Je lui dis en cas d’accident ou de freinage vous êtes responsable !!!  je lui demande  on ne vous a pas donné de formation, non il appelle l’entreprise de transport et un des responsables nous retrouve à l’arrêt suivant  qui attache le fauteuil 10 minutes de perdu sur l’horaire !!!

Tout ça pour dire quand on est une personne à mobilité réduite c’est le parcours du combattant pour prendre les transports. Il va y avoir beaucoup d’eau à couler sous les ponts avant que tout soit accessible ?

Je pense que plus nous seront nombreux  à essayer de les prendre, un jour ou l’autre, les transporteurs  seront bien obligés de faire l’accessibilité universelle.

 

 

 

Philippe Raimbault, Conseiller APF de département

Les commentaires sont fermés.