• Soutenez notre projet « Larmes de Fond » sur Ulule

    Femme et enfant.jpg

    La Délégation départementale de l’Association des Paralysés de France et la Compagnie ARTEMISS s’associent dans un projet pluriel autour de la production d’un film créatif et artistique sur la thématique de la parentalité et du handicap. Plus qu’un court métrage, c’est un projet plus large qui se veut la poursuite d’une réflexion approfondie et d’échanges sur les relations parents/enfants et le regard que porte la société sur les personnes en situation de handicap.

     

    Afin de réaliser ce projet, nous recherchons actuellement des fonds. C’est dans ce but que nous nous sommes inscrits sur Ulule, un site innovant permettant de financer des projets en tout genre. Il s’agit de la première plate-forme de financement participatif en Europe (crowdfunding). Ce service aide les porteurs de projet à collecter des fonds auprès des internautes et s’avère très efficace. Une campagne de crowdfunding, c’est surtout un décompte : une somme à atteindre avant la date limite. 

    Aussi, afin d’atteindre notre objectif de 1000 € collectés en 35 jours, nous avons besoin de vous ! Partagez le projet, suivez-le, faites-le connaître autour de vous ! Au café, sur votre blog, votre page web ou votre réseau social (Facebook, Twitter etc.), toutes les occasions sont bonnes.

    http://fr.ulule.com/larmes-de-fond/  est L’ADRESSE A PARTAGER a tous vos contacts : famille, collègues, amis, amis d'amis, et autres connaissances. 

    D’avance, un grand merci pour votre soutien !

  • Projet de loi sur la refondation de l’école : l’article 4ter doit être supprimé !

    Suite aux récentes déclarations du ministre de l’Education nationale portant sur la « reformulation » de l’article 4ter du projet de loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République, adopté le 19 mars par l’Assemblée nationale, la FEGAPEI,  TRISOMIE 21 France et l’Association des paralysés de France réaffirment leur souhait de voir cet article retiré du texte au Sénat.

    Pour lire la suite, cliquez ici

    Source :blog Reflexe Handicap

  • Mercredi soir de l'APF: « Nantes Capitale européenne verte en 2013 : les enjeux environnementaux de la ville aujourd'hui » mercredi 10 avril à 20h

    Dans le cadre de ses Mercredis Soirs APF, la délégation APF 44 vous propose une soirée sur :

    « Nantes capitale européenne verte en 2013 : les enjeux environnementaux de la ville aujourd’hui »

    Le Mercredi 10 avril 2013 à 20H00

    Nantes élue « Capitale verte de l’Europe » pour 2013. Ce prix est porté par la Commission européenne pour reconnaître la volonté et la capacité d’une ville à limiter et réduire son impact sur l’environnement mondial et améliorer la qualité de vie de ses citoyens. Parmi ses points forts: l’eau, la biodiversité, les transports et le climat.

    Zoom sur les enjeux de la planète à l’échelle locale. C’est ce que vous allez découvrir tout au long de cette soirée, notamment grâce à la participation de Xavier Bares, Directeur de la Mission Capitale Verte à Nantes Métropole.

    Nts cap verte affiche.jpg

     


     

  • Et pourtant on comm’unique !

    IMG_0065.jpgLundi 11 mars, l’APF a lancé les animations des « semaines d’éducation contre le racisme et toutes formes de discrimination » initié par la FAL.

    Le groupe Démosthène de l’APF s’est associé à l’association Démosthène 44 et l’Association Parole Bégaiement(APB) pour une soirée sur le thème des difficultés d'élocution et de communication.

    Nous avons débuté la soirée par le visionnage de deux courts métrages ; le premier réalisé par le groupe Démosthène de l'APF et le deuxième réalisé par une étudiante pour l'Association Parole Bégaiement. Après avoir visionné ces deux spots nous avons échangé sur nos handicaps respectifs et notre quotidien.

    Nous nous sommes aperçu que nous rencontrons les mêmes difficultés à se faire comprendre et à se faire entendre.

    Je tiens à remercier le groupe Démosthène 44 et l’APB qui a bien voulu collaborer à cette soirée et j’espère qu’on se retrouvera pour d’autres actions. 

    Damien Ribeyrol

  • Création de cartes a gratter avec les enfants du centre de loisirs des Bourderies

    Mercredi 27 mars, les membres du cré'atelier Arts Plastique de la Délégation ont accueilli 10 enfants du centre de loisirs des Bourderies.

    Ils ont réalisé ensemble de jolies cartes a gratter qui décoreront, le 29 mai prochain, la place du commerce lors de la journée des enfants.

    créatelier.jpg


  • Schéma départemental des transports inter-urbain

     

    Le conseil général a invité lundi 18 mars les représentants des associations de personnes en situation de handicap pour nous informer de l'avancée du schéma de transports inter-urbain des cars LILA (comme par hasard quelques semaines après notre action "On n'a pas tous la chance d'être nantais").

    Malheureusement, nous avons pu constater que notre analyse n'était pas erronée (déficit de renouvellement de cars accessibles et insuffisance de développement de LILA à la Demande) et que l'accessibilité des transports est en route pour ne pas être respectée.

    Par ailleurs, le CG 44 nous a informé de la préparation du prochain plan 2015-2020, auquel nos participations sont souhaitées, sera finalisé en juin 2014

    Un constat mi-figue, mi-raisin qui n'a pas satisfait les associations présentes, même si nous reconnaissons quelques maigres avancées.

    Notre constat réaliste et sans faute et la mobilisation de tous sur l'opération nous permet d'être exigeant sur les performances du transport à long terme. Ceci dans le but de répondre à vos réels besoins.

  • Billet d'humeur de Jean-Pierre Blain

    Apéritif "déjeunatoire" ou "dinatoire"

    Photo JPB.JPGIl y a quelques mois, je me suis déjà exprimé sur cette nouvelle pratique pour en dire tout le mal que j’en pensais, et j’y reviens aujourd’hui car j’ai eu l’occasion d’assister aux Etats Régionaux de l’Inclusion organisé par l’APF Bretagne à Rennes.

    La journée, ponctuée d’interventions magistrales et de tables rondes, a permis de cerner les contours de ce que pourrait être la société inclusive, concept que notre association prône dans son dernier projet associatif « Bouger les lignes ».

    Mon propos est de revenir sur la ponctuation à mi-journée, qui concerne la restauration. Ce temps devant permettre à chacun de papillonner et prendre contact avec divers interlocuteurs s’est transformé immanquablement, pour les personnes en situation de handicap, soit un royal isolement puisque les tables et les chaises étaient disposées loin du buffet, soit en un agglutinement des dites personnes sur les tables disponibles. Tenir son verre d’une main, les préparations salées ou sucrées de l’autre, les doigts de pieds ne permettant pas l’usage des mains courantes des fauteuils, les seules perspectives sont soit d’être scotché au buffet, soit près d’une table si on doit poser quelque chose.

    Le résultat des courses est que la convivialité recherchée est impossible pour les personnes en situation de handicap hormis entre pairs : on va finir par croire que les mélanges pourrait être dangereux. Je suggère juste que l’on fasse la même chose au prochain congrès pour bien montrer que l’on se moque du monde.

    Voilà, j’ai dit ma mauvaise humeur.

    A bientôt, pour d’autres combats…

    Jean-Pierre Blain, Conseiller départemental