APF France handicap en Loire-Atlantique - Page 3

  • Jeudi de l'Accessibilité : Le Retour

    Le 11 février 2005 était voté la grande loi Handicap qui pose le principe d'Accessibilité à tout pour tous. 16 ans plus tard, qu'en est-il ?
    C'est ce que nous allons voir avec le lancement en 44, comme la Délégation du 49, des Jeudis de l'Accessibilité votre rendez-vous hebdomadaire APF France handicap.
    Aujourd'hui on montre un exemple positif avec le magasin KusmiTea qui se trouve Place Royale.

  • Emmanuel Macron à Nantes

    Le chef de l’État veut promouvoir les talents, notamment dans la fonction publique. Ce jeudi 11 février, il annoncera plusieurs mesures en faveur de l’égalité des chances.

    L'occasion de lui rappeler l'anniversaire de la loi handicap. 16 ans déjà.

  • Elisa Rojas, avocate : "Le problème du handicap, c'est politique et social. Ça ne relève pas du caritatif."

    En 2004, elle écrivait une tribune dans laquelle elle s'insurgeait contre le Téléthon. Seize ans plus tard, elle publie un premier roman qui parle d'amour autant qu'il dénonce le validisme, système d'oppression qui déshumanise et infériorise les personnes handicapées. Elisa Rojas est en colère et elle le fait savoir.

    Interview du 07/02 à retrouver sur France Inter

    Lire la suite

  • FOUTAGE DE GUEULE

    C'est l'histoire d'un mec, un peu sourd, qui a la soixantaine et, qui a besoin d'appareils auditifs...

    Pour mieux entendre, il se rend chez le marchand, qui lui propose, bien entendu, toute la gamme dont il dispose., Enfin pas exactement...

    Après étude de son audiogramme, il découvre que seuls les appareils haut de gamme vont correspondre à son besoin et compenser efficacement ses difficultés. SAUF QUE (vous le devinez), ces appareils ne font pas partie des matériels vantés remboursés à 100% par la Sécurité Sociale.

    Sa surdité, elle date un peu, puisque lorsqu'on l'a soigné jeune de sa polio. On a (un peu, beaucoup même !) mal maîtrisé le dosage des antibios de l'époque et cela a laissé des séquelles irréversibles.

    La demande de prestation de compensation (PCH) est faite, l'affaire suit son cours [(PCH, Fond de compensation (FDC)]).

    La réponse tombe. Elle est inique, certainement honteuse même s'il se trouve un règlement pour la justifier :

    « Après étude approfondie de votre dossier.... nous décidons...
    PCH 343€ et des brouettes + 200€ de FDC et c'est là que le basbât blesse,  car la facture des deux appareils est de 2980€ initialement et les remboursements de la Sécu 420€, de la mutuelle 480€, de la PCH 343,48€ et enfin du FDC 200€, ce qui laisse un reste à charge égal à 62% du prix d'achat (1536,52€).
    Il y a 8 ans, lors du précédent renouvellement sur 2780€, le reste à charge était déjà de 20% (560€)

    Il faut être riche pour entendre convenablement!!! Coluche le disait déjà !

    Le seul point positif actuel dans son cas est le délai de réponse (20/10/2020-27/01/2021=moins de 100j).

    APF France handicap en Loire-Atlantique annonce, revendique, et se bat pour l’effectivité du droit à la compensation (reconnu pour la 1ère fois avec la Loi handicap de 2005) et pour une prise en charge intégrale et individualisée de la compensation.

    Comme vous pouvez le constater vous-même, il y a encore du boulot !

    En attendant, on ne peut que constater des défaillances intolérables et inéquitables de la solidarité nationale ou départementale sur ces sujets et d'autres. Nous sommes loin du respect de tous les citoyens. Nous refusons d'être des « laissés pour compte » comme d'autres et surtout qu'on se moque de nous (à peine poliment).

    Aussi je vous encourage vivement à donner votre avis sur les réponses à vos besoins de compensation, sur le fonctionnement et les services de votre MDPH dans l'enquête de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA)


    N'hésitez pas à faire savoir ce dont vous avez besoin. Pas forcément ce que l'on vous accorde chichement et réglementairement. Une enquête nationale de cette taille doit permettre de faire émerger tous les besoins de compensation du handicap (tous domaines confondus) non satisfaits. Cela ne prends que quelques instants, il y a 4 pages et le plus long est la dernière où on s'exprime librement.

    VOUS POUVEZ FAIRE UN ACTE MILITANT DE CHEZ VOUS.

    Merci d'avance

    Jean-Pierre BLAIN
    Conseiller APF de Département