Actions militantes

  • Grand débat national : APF France handicap ouvre sa plate-forme de consultation citoyenne

     

    grand_debat_ (1).png



    Le Grand débat national est lancé. Jusqu’au 15 mars, les Français.e.s sont invité.e.s à
    donner leur avis. Dès mi-janvier, APF France handicap encourageait les personnes en
    situation de handicap à participer en nombre à cette expression citoyenne.
    Aujourd’hui, APF France handicap ouvre sa propre plate-forme participative afin de
    faire remonter les revendications des 12 millions de personnes en situation de handicap
    et de leurs proches.

    Pour APF France handicap, il est important que les personnes en situation de handicap et leur
    famille soient visibles et fassent entendre leurs voix dans le cadre de la consultation du
    gouvernement.

    Toutefois,

    les quatre thématiques proposées par le Grand débat national n’abordent pas les
    préoccupations spécifiques des personnes en situation de handicap et de leur famille.

    Aussi, APF France handicap met en ligne une plate-forme
    collaborative sur laquelle cinq projets de consultations dédiés au
    handicap sont proposés : le respect et la liberté des droits
    fondamentaux, l’accès à la cité, l’accès à l’emploi et à l’éducation, la
    reconnaissance d’une protection sociale réelle et la garantie d’une
    vie sociale et familiale épanouie.



    Au sein de ces cinq piliers, les participant.e.s peuvent trouver
    quarante propositions sur lesquelles réagir librement, voter pour ou
    contre et exprimer de nouvelles idées.

    L’ensemble des contributions recueillies sera précisément exposé dans un document adressé
    à la Mission Grand Débat.

     

    Cliquez ici pour accéder à la plateforme

  • Loi « handicap » 11 février 2005 Les droits fondamentaux et la dignité ne sont toujours pas respectés !

    apf_cp_deutricotage_v2_00000003.jpg

     

     

    Loi « handicap » 11 février 2005
    Les droits fondamentaux et la dignité ne sont toujours pas
    respectés !

    14 ans après la promulgation de la loi « handicap » du 11 février 2005, les attentes des
    personnes en situation de handicap et de leur famille sont toujours aussi fortes et les
    déceptions toujours aussi grandes. Pire, leur situation se dégrade pour un grand
    nombre d’entre elles. D’ailleurs, dans un récent sondage IFOP, 81% de personnes en
    situation de handicap témoignent de réelles difficultés à vivre une vie décente.
    Les principaux piliers de cette loi (accessibilité, compensation, ressources, accès aux
    droits) ont été peu à peu détériorés. Aujourd’hui, les principes fondamentaux de cette
    loi ne sont plus portés politiquement.
    APF France handicap s’alarme et dénonce les reculs récurrents opérés par les
    différents gouvernements qui se sont succédés depuis plus de dix ans : quand les
    personnes en situation de handicap verront-elles enfin leurs droits fondamentaux
    reconnus comme le prévoit la Convention relative aux droits des personnes
    handicapées de l’ONU, pourtant signée et ratifiée par la France ?


    A l’heure du Grand débat national et alors que la Conférence nationale du handicap se
    profile, APF France handicap attend une réelle prise en compte des attentes et des
    besoins des personnes en situation de handicap et de leurs proches dans le respect de
    leurs droits.

     

    J'exprime mes revendications, je participe !

  • Des représentants APF France handicap participeront au nom de l'association à des soirées-débat dans le cadre du Grand Débat national.

    projetasso_septembre2018_vf_17_09web-1-1-001pouvoir d agir pouvoir choisir.jpg

    En tant qu'association, APF France handicap donnera son avis

    dans les soirées du Grand-Débat

    avec la volonté de faire entendre la voix des personnes en situation de handicap.

     

    Des représentants APF France handicap participeront au nom de l'association à des soirées-débat dans le cadre du Grand Débat national.

    3 soirées-débat :

    - lundi 11.02.19 à 19h au pôle associatif Félix Thomas, 39 rue Félix Thomas 44000 Nantes . Damien Ribeyrol, élu APF représentera notre association
     
    - mercredi 27.02.19 à 19h, salle de l'Odyssée, Bois Cesbron, 44700 Orvault. Organisé avec les mairies de Sautron et d'Orvault. : 3 représentants de notre association y participeront: Jean-Pierre Blain (que vous connaissez), Emmanuelle Bety, Alain Richard
     
     - vendredi 01.03.19 mars à 17h salle de la MANU, 10 bis bd Stalingrad, 44100 Nantes. Organisé avec les collègues députées, Valérie Oppelt et Sarah El Haïry. Les thèmes abordés seront : "la transition écologique" et "la démocratie et la citoyenneté".  4 élus APF France handicap : Denyse Le Berre, Représentante départementale,  Eric Le Chaix, Philippe Raimbault, Mikaël Penaud

     

  • Le Grand débat national est lancé. Les Français sont invités à donner leur avis… Nous aussi !

     

     

    Le Grand débat national est lancé. Pendant deux mois, les Français sont invités à donner leur avis… Nous aussi !

    Le Conseil APF de département a décidé  de vous inviter à  participer à ce Grand débat en tant que citoyen et acteur associatif. Il est important que les préoccupations des personnes en situation de handicap remontent fortement à l’occasion de ce débat. Il est tout aussi essentiel que les personnes en situation de handicap soient visibles dans les espaces où auront lieu des débats. C’est une démarche qui s’inscrit dans notre dynamique participative  portée par notre nouveau projet associatif "Pouvoir d'agir, pouvoir choisir".

    Nous considérons que ce Grand débat est une opportunité pour faire remonter vos préoccupations et vos attentes.
    Cette consultation inédite par son ampleur est une opportunité à saisir pour faire entendre notre voix et porter nos valeurs humanistes, militantes et sociales,
    notre projet d’intérêt général, celui d’une société inclusive et solidaire, nos revendications sur le pouvoir d’achat, la démocratie participative…

    Nous partageons les constats relatifs à l’exclusion et à la précarité d’un grand nombre de nos concitoyens – dont des personnes en situation de handicap, citoyens souvent « oubliés » ou « invisibles » par les pouvoirs publics – font les frais depuis fort longtemps.

    Nous vous invitons donc à :

    - faire part de vos doléances dans votre mairie (jusqu'au 31 janvier)

    - participer à la consultation en ligne sur la plateforme https://granddebat.fr/ (qui sera mise en ligne la semaine prochaine).

    - à nous faire part de débats locaux qui seront organisés à l’initiative de maires, de parlementaires, d’associations ou tout autre acteur public ou de la société civile.

    Tout en nous interrogeant sur les modalités de prise en compte de cette expression citoyenne, nous souhaitons que les conclusions de ce Grand débat pèsent sur les décisions politiques et notamment, en ce qui nous concerne, sur les conclusions de la Conférence nationale du handicap qui seront présentées par le Président de la République en juin prochain.

    Comptant sur vous,

    salutations associatives

     

    Denyse LE BERRE                       et                 Grégoire CHARMOIS

    Représentante départementale                         Directeur territorial

  • Le Gouvernement annonce 10 mesures pour changer le quotidien - extrait du magazine Handirect janvier 2019

    Le gouvernement annonce 10 grandes mesures pour améliorer le quotidien des personnes handicapées à travers des changements en matière de droit et handicap.

    « Gardons le cap, changeons le quotidien ! » : Tel était le mot d’ordre du deuxième Comité Interministériel du Handicap animé ce jeudi 25 octobre à Matignon par le Premier Ministre, Édouard Philippe, en présence de l’ensemble du gouvernement. Ainsi des évolutions sont à prévoir sur la question « droit et handicap », ainsi que sur les thèmes de la citoyenneté et de l’accessibilité.

    10 mesures pour changer le quotidien

    Au total, 10 grandes mesures ont été annoncées par le chef du gouvernement en complément des deux chantiers phares : « l’école et l’emploi », sur lesquels il s’était déjà engagé auparavant.

    Des droits à vie
    1. Attribution à vie des principaux droits aux personnes dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement : l’allocation adulte handicapé, la reconnaissance de qualité de travailleur handicapé, la carte mobilité inclusion.

    Des droits supplémentaires pour les personnes sous tutelle
    2. Droit de vote inaliénable des personnes majeures sous tutelle.
    3. Droit de se marier, se pacser ou divorcer, sans recourir à l’autorisation judiciaire, pour les personnes majeures sous tutelle.

    Une aide pour la garde d’enfants
    4. Garde d’enfants facilitée par un bonus inclusion handicap dans les crèches et la majoration du complément mode de garde pour les assistantes maternelles.

    Allocation d’éducation de l’enfant
    5. Attribution de l’allocation d’éducation de l’enfant en situation de handicap jusqu’aux 20 ans de l’enfant ou pour la durée des cycles scolaires.

    Couverture santé
    6. Couverture santé améliorée par la refonte des dispositifs d’aide à la complémentaire santé (fusion de la CMU-C et l’aide au paiement d’une complémentaire santé).

    Accès aux soins médicaux
    7. Accès aux soins facilité par la révision de la liste des produits et prestations remboursables et la clarification des modalités de prise en charge des soins en ville et en établissements médico-sociaux.

    Transports publics
    8. Gratuité ou accès aux tarifs sociaux dans les transports publics pour les accompagnants des personnes handicapées.

    Accessibilité
    9. Obligation d’installation d’un ascenseur dans les immeubles collectifs neufs dès le 3e étage.

    Autonomie
    10. Soutien renforcé aux nouvelles technologies au service de l’autonomie et de la communication des personnes.

    Une grande Conférence Nationale du Handicap

    « La Conférence nationale du handicap s’adresse à tous les citoyens. Désormais elle ne sera plus un seul et unique événement, a annoncé Sophie Cluzel, secrétaire d’État déléguée aux personnes handicapées. La grande CNH, c’est à la fois des ministres qui se déplacent à la rencontre de pratiques exemplaires, et pour débattre avec les citoyens dans toute la France. C’est également la mobilisation de tous les acteurs pour faire connaître leurs initiatives en faveur d’une société inclusive. Un comité de pilotage sera mis en place afin de labelliser les pratiques et événements remarquables qui lui seront transmis ».

    Ainsi, 5 grands « chantiers nationaux » seront ouverts :

    1. Mettre en œuvre une meilleure compensation du handicap par une prestation de compensation du handicap rénovée afin de mieux prendre en compte les besoins des personnes handicapées.
    2. Mieux prendre en charge les besoins de compensation des enfants en revisitant les dispositifs actuels.
    3. Trouver des alternatives au départ non souhaité de certains citoyens en Belgique.
    4. Interroger le statut et la gouvernance des Maisons départementales des personnes handicapées MDPH pour un pilotage plus efficient de la réponse aux personnes.
    5. Assurer une pleine représentation des personnes en situation de handicap dans la construction des politiques publiques et de la problématique droit et handicap.

    « Les quatre premiers chantiers seront confiés à des groupes de travail nationaux qui associeront tous les acteurs concernés, a précisé Sophie Cluzel. Le cinquième sera confié à un parlementaire et une personne en situation de handicap. Cette grande conférence nationale du handicap, aux multiples facettes sera clôturée par le Président de la République en juin. Il s’agira alors de faire le bilan de cette énergie citoyenne et d’envisager les propositions formulées par les groupes de travail dans un rapport rendu au Parlement, suivi d’un débat de la représentation nationale ».